Rennes: Jonathan Pitroipa « se concentrer sur le championnat »

209 0

Révélation du début de saison à Rennes, Jonathan Pitroipa rayonne sur les pelouses de Ligue 1. Déçu de l’élimination de Rennes en Ligue Europa, l’international burkinabè souhaite désormais se concentrer en Ligue 1.

(ph.football365.fr)

Jonathan Pitroipa, avez-vous évacué la déception suite à l’élimination en Ligue Europa ?
On est déçu, c’est normal. On avait envie de poursuivre l’aventure. Je pense aussi que le fait d’avoir participé est une bonne chose pour l’équipe et le groupe. Maintenant, il faut qu’on se reprenne pour la suite du championnat. On doit tout faire pour se qualifier pour une Coupe d’Europe.

Vous devez avoir beaucoup de regrets, surtout après les premiers matchs où vous avez souvent mené au score…
C’est ça le problème. Je pense qu’on a quand même fait de bons matchs. On l’a vu contre l’Atletico Madrid. On avait fait un très bon match et on se fait rejoindre au score sur la fin. Contre le Celtic Glasgow aussi. Je pense qu’il nous a manqué un peu d’expérience. C’est ce qui a fait qu’on n’a pas pu prendre les deux ou trois points qui nous manquent. Mais c’est toujours bien de jouer la Coupe d’Europe, ça nous permet de gagner de l’expérience. Si on se requalifie pour l’Europe, je pense qu’on ne refera pas le mêmes erreurs. Ça a aussi permis à beaucoup de joueurs d’avoir du temps de jeu. Il faut vraiment se concentrer pour la suite du championnat.

Fredéric Antonetti avait décidé de vous faire souffler alors que vous pouviez encore vous qualifier. Comment l’avez-vous vécu ?

L’entraîneur nous a fait comprendre qu’il comptait sur tout le monde et qu’il avait besoin de tout le monde. Il avait besoin de donner du temps de jeu à d’autres qui revenaient de blessure, et je trouve que c’est une bonne chose. Il fallait faire tourner pour que tout le monde puisse jouer et ne pas perdre la confiance. Mais à tout moment je pouvais rentrer pour essayer de faire la différence. Malheureusement, je n’ai pas pu marquer.

L’avantage de cette élimination, c’est que ça vous allège le calendrier en vu du championnat…
Oui, maintenant on va se reconcentrer sur le championnat. On voit qu’on peut vraiment être dans le haut du tableau donc à nous de rester vigilants. Il faut qu’on travaille, on a un bon groupe. A nous de ne pas perdre beaucoup de points et d’en prendre le plus possible.
Vous vous déplacez à Nice, qui n’est pas bien en ce moment. L’occasion idéale d’aller titiller un peu plus les premières places…
Bien sûr. Ça ne sera pas un match facile. Nice a besoin de points. Ils sont mal classés. Mais nous aussi on a besoin de points pour rester collé au groupe de tête du championnat. On y va pour aller chercher les trois points. Il faut qu’on reste concentré et qu’on fasse notre match à l’extérieur comme d’habitude. On a toujours bien joué à l’extérieur car les équipes essayent de jouer, ça nous permet de pouvoir jouer aussi. Souvent à la maison, c’est un peu différent parce qu’il n’y a pas beaucoup d’espace.

Vous avez découvert le groupe rennais cette saison. Pensez-vous avoir les moyens de finir sur le podium en Ligue 1 ?
Pourquoi pas ? Je me dis qu’on a un bon groupe. C’est vrai qu’il y a beaucoup de jeunes mais on travaille bien, on a un bon entraîneur qui veut vraiment qu’on arrive à se placer dans le haut du tableau. A nous de prendre conscience qu’on a un gros potentiel, une bonne équipe, et qu’on peut vraiment être parmi les gros. Maintenant, il faut rester concentré et ne pas regarder ceux qui sont devant nous, et juste essayer de prendre des points. Après on verra vers la fin du championnat où on en est.

Quel bilan faites-vous de votre début de saison à titre personnel ?
Quand j’ai décidé de venir, c’était vraiment pour prouver que je pouvais franchir un cap. C’est vrai que ça a bien commencé, je suis content d’avoir pu prouver, même si je sais que je peux faire encore plus. Je veux continuer à travailler, être plus décisif et marquer plus de buts. Je travaille pour ça, et j’espère que je pourrai continuer à être performant jusqu’à la fin de la saison.

                                               « Manchester United ? Un rêve »

Comment expliquez-vous ce choix d’être passé de Hambourg à Rennes ?
C’est vrai que les gens se sont posés des questions quand ils ont vu que je venais à Rennes. Faire ce choix a été difficile. J’y ai beaucoup réfléchi. Je voulais retrouver ma forme dans une équipe qui joue au ballon et prendre du plaisir. Je savais que Rennes était une équipe capable d’être parmi les premières de Ligue 1. Donc je me disais que si je venais ici, je pourrais franchir un cap et avoir du temps de jeu. Antonetti m’a fait comprendre qu’il me voulait vraiment et qu’il avait besoin de moi dans son équipe. Pour moi, quitter Hambourg pour Rennes ce n’est pas faire un pas en arrière.

Qu’est-ce qui change quand on passe de la Bundesliga à la Ligue 1 ?
J’ai pris beaucoup de plaisir à Hambourg, où on a joué deux demi-finales de la Coupe d’Europe. Pour moi, c’était magnifique de jouer dans ce stade et devant ce public. C’est sur que j’ai toujours pris du plaisir. Le fait de quitter Hambourg, c’est surtout au niveau des changements d’entraîneur. Il n’y avait pas de stabilité. Après, c’est difficile pour un joueur d’être performant. Chaque entraîneur arrive avec un système différent et une vision différente. En France, ça fait quatre mois que je suis là et je prends beaucoup de plaisir à jouer avec cette équipe de Rennes. On a un bon groupe. Tout le monde est sympa. C’est comme une famille. Je suis bien en France.

Vos bonnes prestations ont attiré l’œil de beaucoup de clubs. Comment gérez-vous ces sollicitations ?

Pour le moment, je viens d’arriver. Je viens de commencer un nouveau contrat. C’est vrai que j’ai fait un bon début de championnat mais maintenant il faut le terminer. Il faut que je continue à être performant. J’essaye de bien jouer et de bien faire mon travail. La suite, on verra bien ce qu’il va se passer.

Est-ce qu’il y a une équipe qui vous fait rêver ?
Depuis tout petit, c’est vrai que je suis supporteur de Manchester United. Je suis toujours leurs matchs. C’est mon équipe favorite. Mais pour un footballeur, ce n’est pas parce tu aimes bien une équipe que tu es obligé d’aller là bas. Aujourd’hui, c’est un rêve et ça serait pas mal de le réaliser un jour. Sir Alex Ferguson est un très grand entraîneur, il a fait un gros travail avec Manchester United et  il a remporté beaucoup de titres. Chaque année il fait une bonne équipe, ça joue bien, c’est magnifique.

Finissons avec la CAN. Quel est votre objectif avec le Burkina Faso ?
On a une équipe en progression avec de très bons jeunes joueurs. On va essayer de tout faire pour sortir de la phase de groupes. L’objectif c’est ça.

Antonetti va prier pour que le Burkina Faso n’aille pas trop loin…

(Rires). C’est sûr qu’il vaudra mieux que je rentre vite, mais j’ai bien envie de faire plaisir à la population du Burkina en faisant partie des grandes équipes d’Afrique. On est dans le même groupe que la Côte d’Ivoire, ça ne va pas être facile. Si on sort de la phase de poules, ce sera une grande joie pour eux et j’ai envie de leur faire ce plaisir.

Rédigé par Nizar HANINI

Sources foot365

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *