Finale CAN 2012 : La Côte d’Ivoire et la Zambie pour le graal

607 0

Les Éléphants de Côte d’Ivoire et les Chipolopolos de la Zambie s’affrontent ce dimanche en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012. Les Éléphants pour leur troisième finale veulent remporter leur second trophée tandis que les Chipolopolos en autant de participation espèrent gagner le premier.


Les rideaux tombent  sur la 28ème édition Coupe d’Afrique des Nations (CAN)  ce dimanche 12 février 2012 à Libreville au Gabon. Après le match de classement remporté la veille, samedi, par les Aigles du Mali devant les Black Stars du Ghana, les Éléphants et les Chipolopolos s’affrontent pour le dernier acte. La bande menée par Didier Drogba, le capitaine de l’équipe ivoirienne, veulent à tout prix remporter pour la deuxième fois, le trophée avec une génération constituée de superstars, Didier Drogba, Salomon Kalou, Yaya Touré, Kader Keita, Gervais Kouassi dit Gervinho etc. Les Ivoiriens ont réalisé un parcours remarquable pendant cette compétition en remportant tous leurs matches avec  10 buts inscrits sans en encaisser. Ce qui confirme leur statut de favoris. Si les Éléphants ont par le passé pêché sur le plan défensif, pour cette compétition, celle-ci a fait preuve de solidité. Le sélectionneur François Zahui a réussi à trouvé la cohésion qui manquait à cette équipe.

En face, les Éléphants auront à faire à une équipe zambienne qui a déjà atteint son objectif: arriver en demi-finale. Hervé Renard, veut également remporter ce trophée car pour lui, « une finale se gagne ». Bien que ne comptant pas de stars en son sein, les Chipolopolo se distinguent par la vivacité dans le jeu, une rigueur défensive et une solidarité exemplaire. C’est justement cette arme qui a permit à Emmanuel Mayuka et ses camarades de battre certaines formations supposées plus fortes comme le Sénégal (2#1), favoris au début de la compétition, ou encore le Ghana (1#0). 19 ans après le drame qui a coûté la vie a presque toute une équipe zambienne partant disputer un match d’éliminatoires de la Coupe du Monde au large de Libreville, Hervé Renard et ses joueurs veulent rendre hommage à ces derniers. Kalusha Bwalya, aujourd’hui Président de la Fédération zambienne de football, est le seul qui avait échappé à cet accident.
Cette finale entre deux équipes aux Styles opposés promet du spectacle.

Boukari Ouédraogo

Article du même genre

USSU-BF : Tout n’est pas que du beurre

Posté par - 29 mars 2012 0
Depuis la relance des compétitions de l’Union des Sports Scolaires et Universitaires du Burkina Faso (USSU-BF), les élèves, étudiants et encadreurs ont…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *