Soumaila Belem néo-Etalons : « Je suis un produit de Saboteur »

246 0

Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2013 et du mondial 2014, le sélectionneur des Étalons du Burkina, Paul Put a fait appel à Soumaila Belem de l’Africa Sport d’Abidjan pour l’essayer au poste de défenseur central. Ce dernier ne tari pas d’éloges à l’endroit de Drissa Malo Traoré dit Saboteur qui l’a entrainé lors de son passage au Racing Club de Bobo Dioulasso.

le défenseur burkinabè Soumaila Belem

Vous rejoignez l’équipe nationale A pour la première fois. Quelles sont vos premières impressions ?

Oui. C’est vrai. C’est la première fois que je rejoins l’équipe senior mais je suis passé au Burkina quand j’étais junior en 2008. Les premières impressions sont bonnes parce que je connaissais déjà d’autres joueurs qui m’ont facilité l’intégration.

Vous êtes défenseur central mais le constat est qu’avec l’Africa Sport d’Abidjan vous marquez souvent des buts. Par exemple en Ligue des champions d’Afrique malgré l’élimination de votre équipe vous avez marquez les deux buts. Comment expliquez-vous cela ?

C’est mon jeu. Je suis un défenseur buteur. Sur les corners je suis très bon. C’est ma force.

Vous venez en sélection nationale alors que le dernier match de l’Africa s’est soldé par une défaite de l’Africa face à l’ASI d’Abengourou, le carré d’AS s’éloigne pour vous.

Nous savons tous que l’Africa est une grande équipe de la Côte d’Ivoire, je pense qu’on va se qualifier pour la super division. J’ai confiance au groupe. Même si je suis en sélection, je n’ai pas peur. On va se qualifier.

Vous semblez confiant alors que l’Africa est embourbé dans des affaires sur la fausse identité d’un joueur et des rumeurs impliquent le président du club dans des affaires louches.                                                 

Moi je suis footballeur. Je ne sais pas ce qui se passe. Ce que je sais faire, c’est de jouer au ballon. Je m’occupe uniquement de ça.

Comment vous êtes arrivé dans ce club ?
J’ai commencé en 2006 dans un centre de formation à savoir le leader foot académie. Après je suis allé à Issia Wazi en première division ivoirienne. De là, je suis venu au Burkina Faso avec le Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB). Avec le RCB j’ai commencé en tant que défenseur avant de monter à l’attaque sous les ordres de Drissa Traoré dit Saboteur qui m’a beaucoup appris sur le football. Je peux dire que je suis un produit de Saboteur.

Alors quel souvenir vous gardez de lui ?
Saboteur, c’est un grand coach. Un grand guerrier. Lorsqu’il compose son onze type, c’est pour un vrai combat.  Il demande beaucoup d’engagement à ses joueurs. Si tu ne peux pas te donner à fond tu ne peux composer avec lui. Comme je vous l’ai dit, il m’a appris beaucoup de chose.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *