Ibrahim Illy, champion d’Afrique cadet: « porter le brassard est une marque de confiance »

413 0

Ibrahim Illy, champion d’Afrique cadet avec les étalons lors de la CAN au Rwanda en 2011 est désormais un junior. Il est en regroupement avec les autres joueurs de cette catégorie. Après le sacre au Rwanda, le Burkinabè était sur la tablette de nombreux clubs. Il rentre de la Tunisie où il est allé faire un test. Pour le moment, il a été prêté par son centre de formation Kada School à l’AS SONABEL, club de D1 burkinabè.

Ibrahim Illy, champion d'Afrique cadet cherche sa place avec les juniors

Burkina 24 (B24) : Vous étiez du côté de la Tunisie pour un test. Maintenant, vous êtes sociétaire de l’AS SONABEL. Qu’est ce qui explique ce retour ?
Ibrahim Illy (I.I): Effectivement j’étais du côté de la Tunisie pour un test. Tout s’est bien passé. Les recruteurs ont parlé avec le directeur de notre centre (ndlr il s’agit de Jean Baptiste Pitroipa). Nous sommes revenus au mois de décembre pendant la période du mercato. Il se trouve que nous étions trop jeunes pour signer un contrat. Nous sommes trois. On avait seize ans. Maintenant, ils sont en train de gérer le côté administratif pour nous envoyer de nouvelles invitations. Nous attendons que tout soit résolu pour aller monnayer nos talents dans le championnat tunisien.

(B24) : Pour le moment donc, tu es avec l’AS SONABEL où tu viens de signer…
I.I : Oui. Je suis arrivé dans ce club il y a trois semaines (ndlr l’interview a été réalisée le 14 juin 2012). Par la grâce de Dieu, j’ai joué le match contre l’AS Koupèla où j’ai fait une  bonne deuxième mi-temps. Nous avons gagné par 2 à 1. En plus, je suis très bien avec les joueurs de l’AS SONABEL. Bien vrai que je sois jeune, ils m’ont bien accueillis. Pour le moment, je suis en préparation avec l’équipe junior. Je prie Dieu pour être parmi les 30 pour les éliminatoires.

(B24) : Vous avez porté le brassard de capitaine, cela signifie que vous avez de l’importance dans le groupe.
I.I : Ce n’est pas facile de prendre le brassard devant 11 joueurs. C’est une responsabilité. Si le coach te donne le brassard de capitaine, c’est qu’il a vraiment confiance en toi. Nous venons de jouer. J’ai donné le meilleur de moi-même. Je remercie le coach pour m’avoir fait cette confiance.

(B24) : Vous vous préparez pour les éliminatoires de la CAN juniors 2013. Vous savez bien que vous serez attendu parce que vous avez été champions d’Afrique cadette. Il faut remporter le trophée surtout que les juniors précédents ne se sont pas qualifiés (pour la CAN 2011)?
I.I : Effectivement. Ils ne se sont pas qualifiés. Nous nous sommes dit qu’il faut jouer la Coupe du monde. Nous avons un bon effectif. Il y a des 17 joueurs qui évoluent à l’extérieur mais il faut dire la vérité, les locaux aussi sont bons. Nous sommes en forme. Avec le travail que les coachs Dargani et Balboné sont en train de faire, on se dit qu’on passera le cap contre la Guinée.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *