Championnat du Burkina 2011-2012: la FBF fait le bilan de la première phase

198 0

Après quatre mois passés à la tête de la fédération burkinabè de football (FBF) et quatre mois de championnat, le colonel Sita Sangaré et ses collaborateurs ont rencontré la presse le samedi 4 août 2012 pour faire le point de la première phase du championnat 2011-2012.

Sita Sangaré (à droite)

Bilan positif. C’est le sentiment de la fédération burkinabè de football (FBF) après les phases de poules du championnat national de football de première division. Sita Sangaré et les autres membres fédéraux se disent satisfaits par l’organisation du championnat 2011-2012. Selon le président de la FBF, sa structure a respecté ses engagements envers les clubs et les ligues qui ont tous reçu la subvention avec une majoration. Sur le plan du jeu, Sita Sangaré estime qu’il y a de l’amélioration par rapport à la saison écoulée. La super division devra démarrer le 12 août prochain. Le projet de calendrier aurait été envoyé aux clubs. Le championnat de deuxième division est en cours de préparation et devrait débuter également dans quelques semaines.

La prime pour le vainqueur de la Coupe du Faso a été revue à la hausse. Elle passe ainsi de cinq à dix millions de francs CFA. Les équipes éliminées en 1/6 de finale ont reçu 100 mille francs, 150 mille pour celles éliminés en 1/8  de finale, 200 mille pour les huitièmes de finale et 500 mille pour celles éliminées en demi-finale. L’ASFA Yennenga et le Rail Club du Kadiogo (RCK), les deux finales ont reçu chacun 750 mille francs CFA, en plus des primes de classement. Ce qui constitue une bouffée d’oxygène pour les clubs burkinabè en proie à des difficultés financières de façon générale.

Les entraineurs des sélections espoirs, junior, et cadets ont été confiés respectivement à Brama Traoré et Albert Bambara, Séraphin Dargani et Amidou Balboné, Moctar Barro et Alain Nana. Cela s’explique par la volonté de la FBF de valoriser l’expertise locale. Certains clubs se sont plaints sur le fait que leurs entraineurs ont été débauchés sans être avisés. L’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) en a fait les frais, elle qui a vu son entraineur Séraphin Dargani et son adjoint Albert Bambara (entre temps entraineur principal) appelés à la tête des juniors et des espoirs. Sita Sangaré dit avoir informé des membres clubs concernés.  « Il y a une commission technique mise sur pied pour auditionner les entraineurs qui ont déposé leur dossier. La fédération ne leur a pas obligé à le faire. Il n’y aucune obligation de la FBF à demander aux clubs de libérer leurs entraineurs ».  

Les Étalons du Burkina affrontent la Centrafrique entre le 7,8 et 9 septembre prochain. Sur ce sujet, Sita Sangaré a affirmé que l’objectif était la qualification. Qu’en sera-t-il de l’entraineur des Étalons si les Étalons ne sont pas qualifiés? « Si vous voulez, je vous donnerai son contrat pour que vous le lisiez » a répondu le patron du football burkinabè évitant ainsi la question. Le secrétariat général de la FBF a été renforcé avec un adjoint afin de minimiser les problèmes administratifs rencontrés lors des saisons écoulées.  

Les relations avec les structures dirigeantes du football africain et international sont au beau fixe. Sita Sangaré a rencontré le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) Issa Ayatou et le président de la FIFA Sepp Blater pour améliorer la coopération avec ces instances dirigeantes du football.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *