Ocansey Mandela et Adama Plange Nii sont-ils Burkinabè ou non ?

60 0

Ocansey Mandela et Adama Plange Nii ont évolué avec l’équipe espoir lors éliminatoires de jeux Olympique 2012 et aussi avec l’équipe locale. Ils ont même été appelés en équipe nationale A. Mais ces joueurs qui ont la nationalité burkinabè semblent être oubliés.

Adama Plange Nii et Ocansey Mandela

Salomon Asante ne pourra plus jouer avec les Étalons du Burkina. Après trois ans passés à l’ASFA Yennenga où il a survolé le championnat local, ce joueur d’origine ghanéenne a rejoint son pays d’origine et évolue à Berekum Chelsea. Révélation du championnat ghanéen dès sa première saison, Salomon Asante a été convoqué avec les Black Stars du Ghana. Cependant, l’ancien joueur de l’ASFA Yennenga a été souvent appelé dans les équipes de jeune et espoir du Burkina. Si ce talent semble être perdu, cela n’est pas encore le cas pour Adama Plange Nii qui a atterrit au Sporting Portugal et Ocansey Mandela qui figure dans l’équipe type du championnat ivoirien avec son club le Sewe Sport de San Pedro. Pourtant, il a débuté le championnat que lors de la phase des poules retour. Ces joueurs ont les qualités nécessaires pour jouer avec l’équipe fanion du Burkina. Depuis qu’ils ont quitté le championnat burkinabè, ils ont été oubliés comme s’ils n’avaient pas un brin de nationalité. Cela pose le problème de suivi des joueurs ayant la nationalité burkinabè.

Les joueurs locaux en leur place en équipe nationale

On reproche souvent au championnat local de ne pas regorger de joueurs talentueux. Le cas de Salomon Asante sur les tablettes de Stoke City et du Tout Puissant Mazembé est parlant. Il est devenu un élément important pour les Black Stars du Ghana. Il a séduit de nombreux observateurs lors de la Ligue des Champions à laquelle a pris part Chelsea Berekum son club. Dans un contexte où le Burkina est en train de perdre ses joueurs binationaux comme ce fut le cas récemment avec Tobias Sana qui a préféré jouer avec la Suède, les autorités burkinabè doivent songer aussi à ces footballeurs qui peuvent apporter leur qualité à l’équipe nationale. Il faut donc apprendre à faire comme les autres. Si Ocansey Mandela et Adama Plange Nii ne sont pas considérés comme des Burkinabè, si les binationaux ne font pas parti de la politique nationale du football autant le dire. Ces joueurs qui ont déjà défendu les couleurs du Burkina méritent qu’on leur fasse confiance.

Cependant, le cas Salomon Asante, est la preuve une fois de plus que les joueurs locaux ont leur place dans les équipes nationales pour peu qu’on leur fasse confiance. Certains joueurs du Fasofoot, méritent qu’on leur fasse confiance. L’actuelle équipe des Etalons a été bâtie par Drissa Traoré dit Saboteur sur la base de joueurs qui évoluaient dans le championnat burkinabè et qui avaient battu avec un jeu spectaculaire les Lions du Sénégal à Ouagadougou. Il s’agit de Charles Kaboré, Bakari Koné, Paul Kooulibaly, Issouf Sanou, Ali Dissa, Harouna Bamogo etc.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *