CAN 2013: Moumouni Dagano « j’espère que le Burkina Faso sera la surprise de ce tournoi »

194 3

L’attaquant des Étalons, Moumouni Dagano, a la particularité d’avoir côtoyé plusieurs joueurs algériens, dont Ziani son ex-coéquipier à Sochaux, Bougherra avec lequel il a été champion du Qatar à Lekhwiya, et Mansouri qu’il a côtoyé à Al Silya. A tel point que le Burkinabé nous a accueilli avec des «one, two, three, viva l’Algérie», avant de répondre à nos questions.

Moumouni Dagano (mtnfootball)
Moumouni Dagano (mtnfootball)

Comment trouvez-vous l’atmosphère ici en Afrique du Sud, plus précisément à Nelspruit, à quelques jours du début de la CAN ?
Cela fait plus d’une semaine qu’on se trouve ici, nous sommes satisfaits des conditions et de notre préparation, même si l’ambiance de la CAN n’a pas atteint son paroxysme. On est à quelques heures du coup d’envoi d’un important événement qui sera suivi dans les quatre coins de la planète. Nous sommes donc appelés à donner le meilleur de nous-mêmes.

On parle de l’existence de problèmes au sein de votre sélection ainsi que de blessures, qu’en est-il ?
Effectivement, Alain Traoré s’est blessé, même chose je crois pour Issouf (Ouattara). Sinon pour les problèmes, il n’y en a pas, mis à part l’entraîneur qui s’inquiète du retard de Pitroipa qui n’est pas encore arrivé, puisqu’il était concerné par le match de son équipe, Rennes. Je crois qu’on peut surmonter ces problèmes, même si je n’imagine pas l’absence d’un joueur important comme Traoré.

Etes-vous prêts pour le premier match contre le Nigeria, l’un des favoris de la CAN ?
C’est tout le monde qui nous dit la même chose. Le premier match est important, du moment qu’on aura affaire à une équipe comme le Nigeria, mais une compétition comme la CAN regroupera d’autres grandes sélections. La Zambie, qui se trouve dans notre groupe, en est le meilleur exemple. Personne ne donnait cher de sa peau au début de la CAN-2012, mais elle a réussi à remporter le titre. Plusieurs équipes sont capables de refaire le même coup. Pourquoi pas le Burkina Faso ?

Avez-vous pensé aux équipes du groupe 4, puisque vous allez affronter l’une d’elles en cas de qualification ?
Pour le moment, on se concentre sur les trois matches du groupe. Quand on aura disputé les deux premiers matches qui nous auront permis d’avoir une idée sur nos chances de qualification, on pourra penser aux équipes de ce groupe. Le plus important est de penser d’abord à se qualifier.

Comment voyez-vous les chances de l’équipe d’Algérie et des autres équipes du groupe 4 ?
L’Algérie a ses chances dans ce groupe, c’est une grande nation de football en Afrique. Il est vrai que vous allez affronter la Côte d’Ivoire, la Tunisie et le Togo, mais je crois que vos chances sont intactes.

A votre avis, quels sont les favoris dans ce tournoi ?
L’Afrique du Sud est capable de gagner le trophée, la Côte d’Ivoire aussi et l’Algérie figure également parmi les favoris. Mais j’espère que le Burkina Faso sera la surprise de ce tournoi, comme l’avait fait la Zambie lors de la dernière édition.
Vous évoluez dans le championnat qatari depuis un moment, vous avez donc une idée sur les joueurs algériens qui jouent dans ce championnat…
Oui, je connais Belhadj, Karim Ziani, Bougherra. Yazid Mansouri a joué également avec moi à Al Sailiya. C’est un ami et je sais qu’il est rentré jouer en Algérie. Ziani est un ami aussi puisqu’on a joué ensemble à Sochaux. La saison passée, j’ai joué avec Bougherra et on a été sacrés champions du Qatar.

Ziani ne joue plus en sélection, à cause de sa présence dans le championnat qatari, qu’en pensez-vous ?
C’est vraiment dommage, il est l’un des meilleurs joueurs au Qatar, si ce n’est le meilleur. L’Algérie aurait pu bénéficier de son expérience. A ceux qui critiquent le championnat qatari, je leur conseille de se déplacer sur place pour voir les matches de plus près. Le championnat est devenu plus fort avec l’arrivée de plusieurs stars du football. Je joue au Qatar et mon niveau est toujours le même. Je suis toujours présent en sélection.

La blessure a empêché Bougherra de participer à cette CAN, est-ce une perte pour la sélection algérienne ?
Je crois que Boughera n’a pas eu de chance cette fois, mais cela fait partie du football. Même s’il est loin des terrains, Bougherra reste un grand joueur connu partout dans le monde et sa présence aurait rendu un grand service à la sélection algérienne.

Belhadj a mis un terme à sa carrière internationale alors qu’il est toujours au top, un commentaire ?
C’est une décision personnelle que nous devons respecter. A mon avis, ce joueur possède de grandes qualités et aurait pu apporter un plus à son pays. Je connais beaucoup d’Algériens qui souhaitent son retour en sélection. Je suis convaincu qu’il changera d’avis !

Source Le Buteur

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *