CAN 2013/ Etalons du Burkina: Le Général Bako toujours aux commandes

73 0

Le Burkinabè Bakary Koné fait parti des défenseurs qui se sont les mieux illustrés pendant cette CAN 2013. Alors qu’il avait raté la précédente, celui qui est surnommé par ses coéquipiers « le général Bako » s’est rattrapé cette année. Avec Paul Koulibaly, Mohamed Koffi et Madi Panandetiguiri, ils forment la défense la plus redoutable de cette CAN 2013, défense qui n’a encaissé qu’un but.

Le général Bako (ph.mtn.football)

« J’étais avec le Burkina mais j’avais la tête à Lyon ». Ce sont des déclarations de Bakary Koné à son retour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 dans son club l’Olympique Lyonnais (OL). Alors qu’il voulait juste dire qu’il pensait aussi à son club pendant la CAN, Bakary Koné a vu s’abattre sur lui, la foudre des supporters, lui qui venait complètement de raté sa CAN.

Mais à la veille du match qualificatif contre la Centrafrique à domicile, il rectifie le tir : «  quand nous prenons l’avion et parcourons des km pour venir jouer en équipe nationale, ce n’est pas pour perdre ».

Pour cette CAN 2013, Bakary Koné a démontré qu’il restait un grand défenseur toujours prêt à se battre pour son pays. Depuis le début de la compétition, à part le match contre le Nigéria qui a vu le Burkina encaissé un but (1-1), Bakary Koné n’a plus été pris à défaut. Le Togolais Emmanuel Adebayor l’a appris à ses dépens lors du match qui a opposé son équipe au Burkina.

Toujours présent là où il faut, propre et teigneux, l’ancien joueur de l’EFO  fait ce qu’il faut pour éviter aux Etalons d’encaisser un but. Lorsqu’il se trouve en difficulté, Bakary Koné préfère jouer le plus simplement possible en mettant le ballon dehors comme l’avait conseillé son ancien entraîneur de l’équipe nationale Drissa Malo Traoré dit Saboteur.

Si les Etalons sont arrivés en demi-finale, c’est aussi grâce à la vigilance et à la fougue de Bakary Koné. Toujours calme, le général Bako fait preuve d’autorité dans l’axe de la défense. Ses interventions rageuses dissuadent les attaquants. Les Étalons peuvent encore compter sur lui pour espérer passer l’étape des demi-finales contre les Black Star du Ghana d’ Asamoah Gyan, Wakasso, John Boye etc. 

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *