Ligue des champions d’Afrique : l’ASFAY bat l’Entente Sétif (2#1)

219 0

-

L’ASFA Yennenga s’est imposée sur la marque de 2 à 1 devant l’Entente Sétif d’Alger en 16ème de finale aller de la coupe de la confédération le samedi 16 mars 2013 au Stade du 4 août de Ouagadougou.

L’ASFA Yennenga a eu chaud mais s’est finalement imposée lors de sa deuxième sortie en Ligue des Champions d’Afrique. Face à l’entente Sétif qu’elle croisait après 2011, les Yennengistes se sont fait surprendre par les visiteurs. Les joueurs de l’entraîneur malien Cheikh Omar Koné sont entrés difficilement dans le match, incapables de faire quatre bonnes passes.  Sur une perte de balle au milieu de terrain, Rachid Nadji parti dans le dos de la défense de l’équipe burkinabè qui croyait au hors jeu sert Mohamed Aoudia qui bat tranquillement Baba Zongo le gardien de l’ASFA Yennenga.

L’Entente Sétif aurait pu tuer le match dès la première mi-temps mais son excès de prudence ne lui a pas permis d’être réaliste devant les buts. Sans doute épuisés par la chaleur, les sétifiens reculent donnant ainsi l’occasion à l’ASFA Yennenga de contrôler le jeu en seconde mi-temps. L’entrée d’Oumarou Nébié et Daniel Yovo à la place de Narcisse Yaméogo et Cyrille Barros Bayala donne un nouvel élan à l’équipe championne en titre. Elle trouve l’égalisation à la 70ème mn grâce à une belle détente de Bassirou Ouédraogo qui bat de la tête le portier algérien en recevant un centre de Alassane Sango. Ce dernier va d’ailleurs donner la victoire à son équipe à la 80ème mn. Après l’inscription de ce but, l’ASFA Yennenga recule. Malgré les consignes de Cheich Omar Koné sur le banc qui demandait à ses joueurs d’attaquer, ceux-ci restent attentistes jusqu’au coup de sifflet finale. Les Algériens ne semblaient nullement inquiétés par cette défaite pour avoir réussi à marquer à l’extérieur comme l’a affirmé l’entraineur Huber Delchoum.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *