Santos FC/Mamadou Zongo dit Bébéto : « Je ne regarde pas le classement »

112 0

 

Mamadou Zongo dit Bébéto : « Je ne regarde pas le classement »
Mamadou Zongo dit Bébéto : « Je ne regarde pas le classement »

Pour sa première saison comme entraîneur dans le championnat du Burkina, Mamadou Zongo est en train d’imposer ses marques en prenant la deuxième place du championnat avec le SANTOS FC.

Il était l’un des grands espoirs du football burkinabè. Miné par des blessures qui l’ont empêché de progresser et de s’imposer en Europe Mamadou Zongo dit Bébéto qui a fait les beaux jours du RCB en remportant à deux reprises le titre de meilleur joueur et de l’ASEC d’Abidjan en Côte d’Ivoire où il a également été élu meilleur joueur en 1998,  s’est reconverti dans le coaching. Pour sa première saison à la tête du Santos FC, il n’a perdu aucun match en 12 sorties. Le Santos FC est classé deuxième avec 34 points à deux points de l’ASFA Yennenga, le leader (36 pts).

C’est la preuve que ce joueur qui avait une bonne vision de jeu, une technique au dessus de la norme, une adresse devant les buts est aussi un grand manager. Il se distingue également par sa modestie. Mamadou Zongo veut-il remporter le titre ? Cela ne semble pas être une préoccupation pour  l’ancien numéro 10 des Étalons. « Je ne regarde pas le classement. Nous ne faisons que jouer. Nous savions que nous jouions contre l’Etoile (c’était le samedi 8 juin. Match gagné 1 à 0). Maintenant, on va regarder le programme pour savoir qui nous rencontrons pour le prochain match. C’est ce qui nous intéresse. Le classement ? Sincèrement non» avant de préciser « à la fin du championnat, on verra où on est placé ».

Mamadou Zongo fait preuve de professionnalisme dans son coaching. Il a su créer un vrai groupe avec de jeunes joueurs et des joueurs qui pour certains sont passés dans l’équipe nationale du Burkina.

Pourtant, Mamadou Zongo dit Bébéto devait plutôt dirigé Rahimo FC, l’équipe de football du centre Rahim Ouédraogo, un ancien international. Il a d’ailleurs passé des diplômes entraîneurs aux Pays-Bas et en Turquie et devrait repartir poursuivre sa formation.

//

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *