Perte du titre de bombardier : le ministre Yacouba Ouédraogo assure « l’Etat a mis les moyens »

143 0

 

Les moyens ont mis pour une bonne competition des boxeurs burkinabè selon le minsitre Yacouba Ouédraogo (ph. DCPM Sport)
Les moyens ont mis pour une bonne competition des boxeurs burkinabè selon le minsitre Yacouba Ouédraogo (ph. DCPM Sport)

Si Alexis Kaboré dit Yoyo dans la catégorie des super coqs a pu conserver son titre de champion d’Afrique de l’African Boxing Union (ABU), ce n’est pas le cas de Patrice Sou Toké, super welter, qui a perdu sa ceinture. Cette défaite était-elle due à un manque de moyen pour la préparation ? Non selon le ministre des Sports et Loisirs Yacouba Ouédraogo.

« L’Etat burkinabè a donné les moyens nécessaires pour la préparation et la participation de ces boxeurs. Donc ce n’est pas un manque de moyen. Vous pouvez même le vérifier avec le Président de la Fédération, nous avons mis près d’une cinquantaine de millions pour cela. Le devis a été respecté » a fait comprendre Yacouba Ouédraogo.

Cette question s’est posée surtout à cause de la facilité avec laquelle Sou Toké Patrice a été battu par son adversaire mais aussi à cause de sa culotte qui tombait presque et les chaussures de Yoyo qui glissaient alors que son adversaire était bien sur ses appuis.

Pour Yacouba Ouédraogo, il faut seulement tirer leçon de cette défaite. « Maintenant, il faut se remettre en cause afin de remonter la pente. C’est la loi du sport » a-t-il affirmé avant d’ajouter : « Hier, nous avons gagné. Aujourd’hui Bombardier à perdu, il lui appartient de travailler davantage. Ce n’est pas la peine de dire que c’est un manque de moyen ». 

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *