Afrobasket 2013: Joachim Baky, Président de la fédération burkinabè «Etre parmi les quatre premiers »

326 0

 

Joachim Baky, président de la fédération burkinabè de basketball
Joachim Baky, président de la fédération burkinabè de basketball

Le président de la fédération burkinabè de basketball Joachim Baky a fixé les objectifs de sa structure pour l’Afrobasket 2013 au cours d’une conférence de presse organisée le samedi 10 août 2013. Il s’agit de se retrouver dans le carré d’as de cette compétition.

« Il faut mettre tout en œuvre pour qu’on soit parmi les quatre premiers. On a une équipe qui a un esprit de solidarité mais aussi un esprit de gagneur. Les jeunes ont conscience qu’ils participent à écrire l’histoire du basketball burkinabè » a affirmé Johachim Baky, le Président de la Fédération burkinabè de basketball (FEBBA). Pour lui, les places au sein du cinq burkinabè se disputent chèrement. « Les places aujourd’hui ne sont même pas certaines pour certains joueurs. Il y a un an on pouvait citer les 12 rapidement. Aujourd’hui, ce n’est que juste après le tournoi qu’on pourra les désigner » a-t-il souligné avant de montrer sa satisfaction sur le fait que les Étalons basketteurs sont en train d’être pris au sérieux par les autres sélections.

L’Algerie, la Centrafrique et le Sénégal seront au Burkina pour participer au tournoi de la ville de Ouagadougou du 12 au 15 août 2013 au Palais des Sports.  « Ce qui est important aujourd’hui, pour ceux qui connaissent l’histoire de notre basket, c’est la première fois que des équipes comme la Centrafrique, l’Algérie et le Sénégal viennent se préparer au Burkina avant d’aller à l’Afrobasket. Ils sont sur que nous sommes en train de tout faire pour être à un certain niveau. On ne peut pas se préparer ainsi et aller juste participer » a précisé Joachim Baky. La citation de Coubertin « L’essentiel c’est de participer » ne fait donc pas parti de la philosophie de la fédération burkinabè de football. C’est pourquoi il a conclu en ces termes : « pour nous, cette Coupe d’Afrique doit être le début de plusieurs autres. C’est pourquoi nous avons mis la formation en ligne de mire. Pour cet Afrobasket, il faut que nous soyons parmi les quatre premiers ». 

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *