Bilan de la participation du Burkina à l’Afrobasket 2013: « Les enfants ont flippé » selon Joachim Baky

204 0
La Fédération Burkinabè de Basketball (FEBBA) veut être présente à l'Afrobasket 2015
La Fédération Burkinabè de Basketball (FEBBA) veut être présente à l’Afrobasket 2015 © Burkina 24

Près de deux semaines après la fin de l’Afrobasket 2013 tenu à Abidjan du 20 au 31 août 2013, la fédération burkinabè de basketball (FEBBA), a fait le bilan de la participation des Étalons qui ont terminé la compétition à la 16ème place.

Tirer les leçons de la participation des Étalons à l’Afrobasket 2013 à Abidjan en Côte d’Ivoire. C’est ce qu’a fait la fédération burkinabè de basketball (FEBBA) présidée par Joachim Baky. Elle a organisé une conférence de presse ce jeudi 12 septembre 2013 où elle a fait le bilan de la participation des Étalons à cette compétition panafricaine et envisager des perspectives pour rehausser le niveau du basketball burkinabè. La FEBBA était optimiste pour une bonne prestation des représentants burkinabè à Abidjan compte tenu des matches de préparation pendant le tournoi de la ville de Ouagadougou avec une victoire face à la Centrafrique.  Pendant la compétition, les joueurs n’ont pas répondus présents. « Sans avoir atteint un niveau extraordinaire, il y a des stratégies qui avaient marché pendant la préparation qu’on a pas retrouvé durant la compétition » a fait savoir l’entraîneur des Étalons Jean Paul Rebatet. Pour lui, le manque d’un joueur au poste de 3 a changé la tactique mise en place qui était basée sur la défense en zone.

Des joueurs tremblaient avant les matches

Jean Paul Rebatet a aussi relevé la faillite de ses meilleurs joueurs pendant les phases de préparation. Certains d’entre eux ne se sont pas retrouvés pendant la compétition a-t-il fait savoir sans citer de nom. « On a jamais constaté les joueurs majeurs en forme en même temps » a-t-il ajouté en s’indignant sur les nombreuses pertes de balles qui ont valu 26,8 points aux adversaires à chaque match. L’équipe selon l’entraîneur national, a manqué d’agressivité et commis beaucoup de fautes qui ont offert des lancés francs aux adversaires. Les joueurs ont bien entamé les rencontres avant de sombrer par la suite, le Président de la FEBBA a estimé que les joueurs n’ont pas été forts psychologiquement. « Les enfants ont sifflé » a affirmé Baky qui a confié avoir vu des joueurs tremblés avant le début des matchs.

Hervé Yaméogo et Stéphane Nissao les révélations

Si la participation des Étalons a été décevante parce qu’ils auraient pu gagner des matches comme celle fasse au Rwanda et au Mali, l’encadrement technique relève quand même des satisfactions. Il s’agit notamment des joueurs comme Moussa Ouattara, Joris Bado et Mamadou Savadogo. Hervé Yaméogo arrivé à la dernière minute en remplacement de Ibrahim Cissé et Stéphane Nissao, le plus jeune joueur de la compétition, ont été les révélations du tournoi. Jean Paul Rebatet pense qu’il peut compter sur ces joueurs pour bâtir une équipe forte. Selon lui, il y a encore des joueurs à l’image de Stéphane Nissao qu’on pourrait détecter à travers une bonne organisation.

Objectif Afrobasket 2015

La FEBBA a tiré des leçons de ce revers à l’Afrobasket. Mais Joachim Baky préfère positiver. « Notre plus gros échec serait de ne pas participer à l’Afrobasket 2015 ». Pour cela, un programme de préparation sera mis en place. Il s’agit notamment de la participation des équipes burkinabè aux compétitions africaines. En octobre, les filles pourraient se rendre au Liberia pour la Coupe d’Afrique de la zone 3 et l’AS SONABHY et le RCK pour représenter le Burkina aux Coupes d’Afrique des clubs champions. La formation à la base est un objectif que s’est fixé la fédération. Cela passe aussi par l’engagement des équipes à des compétitions africaines, des stages. Le tournoi de la ville de Ouagadougou pourrait être maintenu et des équipes comme l’Angola, l’Egypte, le Maroc et le Sénégal sont partantes pour répondre à l’invitation. Des partenariats sont noués pour la formation des coachs des différentes équipes. Un tel projet devrait s’accompagner par le développement des infrastructures sportives. 

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *