Barrages Brésil 2014/ Burkina # Algérie Noredine Korichi : « le résultat final ne reflète pas la prestation de notre équipe »

29 6
Noredine Korichi entraîneur adjoint des Fennecs © Burkina 24
Noredine Korichi entraîneur adjoint des Fennecs © Burkina 24

Vahid Halilodziç absent à la conférence de presse d’après match Burkina # Algérie (3#2), c’est son adjoint Noredine Korichi qui l’a remplacé. Il a salué la prestation de ses joueurs et se dit confiant pour le retour à Blida le 19 novembre 2013.

« Ce qui est sûr, c’est qu’on est  terriblement déçu par rapport à la prestation de notre équipe. Notre équipe a été héroïque. Elle a fait un match où elle a marqué deux buts. C’est vrai que les conditions climatiques n’étaient pas favorables mais on a tenu tête.

Ce penalty que Rais a arrêté nous a énormément boosté, nous a fait du bien moralement.

« Si on veut parler de ce soit disant penalty… sachez que l’Algérie sait recevoir »

 

Le résultat final ne reflète pas la prestation de notre équipe étant donné qu’on a eu beaucoup d’occasions. Feghouli à 10 minutes de la fin et Kadir dans les arrêts de jeu.

Maintenant, si on veut parler de ce soit disant penalty… sachez que l’Algérie sait recevoir. On attendra ce match le 19 novembre avec impatience. On a de grands espoirs pour la qualification. On n’est qu’à la mi-temps du match.

Ce n’est pas spécialement des mesures strictes que de séparer les joueurs de la presse. On est à 180 minutes d’une qualification à la Coupe du Monde. Le comportement psychologique des joueurs doit être protégé.

C’est pour cela qu’on a voulu rester en vase clos pour la préparation. A 3#2, on peut être déçu du résultat. Vu le comportement de notre équipe, avec plus de maturité on aurait pu faire mieux. Comme je le disais, on est à la mi-temps de ce match. On sait quoi faire.

« Il y a peut-être des faiblesses dans des compartiments »

On ne s’attendait pas à prendre trois buts. On sait très bien qu’à l’extérieur ce n’est pas facile. Surtout en Afrique. Vous savez de quoi je veux parler. C’est un fait.

En face, on avait affaire à une bonne équipe du Burkina Faso. Avec Pitroipa et Kaboré qui sont des joueurs majeurs. Il y a peut-être des faiblesses dans des compartiments.

A nous de faire une analyse. Dans l’ensemble, qu’est ce qu’on peut reprocher aux joueurs ? Pas grand-chose.

Ce serait peut-être une autre équipe. Ce sera peut-être avec un engouement et une pression terrible sur l’adversaire étant donné que nous on évoluait à l’extérieur. Le retour est déterminant.

On peut faire des choses intéressantes dans la mesure où à Blida, on est chez nous ».

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *