Alou Badra Diallo : « La Coupe du Faso aurait été une cerise sur le gâteau »

106 0

L’entraîneur de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) Alou Badra Diallo,  rentré au Mali pour des soins,  est revenu à Ouagadougou et  a assisté à la finale de la Coupe du Faso qui a vu son équipe perdre contre le Racing Club de Bobo-Dioulasso (RCB) sur la marque de 1 à 0. Malgré la défaite en Coupe du Faso, Alou Badra Diallo pense avoir atteint son objectif.

 

L'entraîneur de l'EFO Alou Badra Diallo pense avoir atteint l'objectif de son club cette saison en remportant le championnat
L’entraîneur de l’EFO Alou Badra Diallo pense avoir atteint l’objectif de son club cette saison en remportant le championnat

Burkina 24 : Vous êtes arrivé l’année dernière en mi-saison,  vous avez permis à l’EFO d’occuper la première place puis vous êtes parti vous soigner. Malgré tout,  l’EFO est championne mais rate la Coupe du Faso. Bilan mitigé ?

Alou Badra Diallo : Je suis vraiment content parce qu’on a fait un bon travail toute la saison. Cela s’est concrétisé par le titre de championnat. La Coupe nationale aurait été la cerise sur le gâteau. Aujourd’hui, nous ratons la Coupe du Faso. Si on l’avait… Mais elle a décidé d’aller vers le RCB. Mais nous, on est content de notre saison.

B24 : Les joueurs vous attendaient pourtant pour fêter le doublé. Ce n’est pas le cas.

ABD : On ne peut PAS tout gagner. On était déjà rassuré d’être champion parce qu’il y a longtemps qu’on n’avait pas le titre. Je remercie tous les joueurs, tous les dirigeants, les supporters du club. Je remercie mon encadrement qui a su assurer les six journées qui restaient en mon absence. Le plus dur reste à venir. Il s’agit de la Ligue des champions d’Afrique. Il faut bien la préparer.

B24 : Vous serez toujours à la tête de l’EFO ?

ABD : Il me reste un an de contrat.

B24 : Dans l’ensemble, êtes-vous satisfait de votre manière de travailler ?

ABD : Je suis très satisfait. L’année dernière j’étais venu pour observer. Je suis venu à la moitié de la saison. La deuxième année, les dirigeants m’ont donné comme objectif le titre parce qu’on arrive dans des clubs comme l’EFO, c’est le titre.

B24 : Votre entraîneur a su continuer votre travail. Qu’est ce qui explique la bonne entente entre vous deux ?

ABD : En football, il faut parler le même langage sinon, cela ne marchera pas. Mon adjoint est compréhensif. Il me donne des conseils. Je lui donne des conseils. Même étant au Mali, je l’appelais, je l’ai toujours dit de gérer l’équipe comme si je n’étais pas là. Je lui ai demandé de gérer l’équipe parce qu’après un mois d’absence, on ne peut pas gérer une équipe parce qu’on ne sait plus quels sont les joueurs en forme.

B24 : Qui est votre meilleur joueur de la saison ?

ABD : Tous mes joueurs ont bien joué. Mais il faut reconnaire que Aboubacar Traoré, le capitaine a fait une bonne saison. Sinon, ils m’ont tous donné satisfaction.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *