Quand la RTB ressuscite Issaka Ouédraogo 10 ans après

143 0

La Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) a organisé une cérémonie en hommage au journaliste sportif Issaka Ouédraogo décédé le 28 septembre 2004. L’hommage a été rendu à cet homme de média le 28 septembre 2014, soit 10 ans après sa mort, par un tournoi de maracana qui s’est tenu au Plateau de la SONAR.

L'équipe de la RTB Radio a fait honneur à Issaka Ouédraogo en remportant le tournoi maracana organisé à son honneur dix ans après sa mort
L’équipe de la RTB Radio a fait honneur à Issaka Ouédraogo en remportant le tournoi maracana organisé à son honneur dix ans après sa mort

10 ans après son décès, Issaka Ouédraogo, journaliste à la radio nationale revit. Le dimanche 28 septembre 2014 sur le plateau Omnisport de la SONAR, Issiaka Ouédraogo a vécu auprès de ses anciens collègues mais aussi ses anciens confrères et de jeunes journalistes dont la plupart a embrassé ce métier en écoutant ses reportages, ses commentaires et autres sur les ondes de la Radio Nationale du Burkina.

La journée de commémoration a été marquée par un tournoi de maracana qui a regroupé des journalistes venus de Bobo-Dioulasso, de la RTB, de la presse écrite privée, des correspondants de presses étrangères.

L'équipe de la presse écrite privée n'a pas été assez forte face aux anciens collègues de Issaka Ouédraogo
L’équipe de la presse écrite privée n’a pas été assez forte face aux anciens collègues de Issaka Ouédraogo

Au finish, les anciens collègues de Issaka Ouédraogo lui ont fait honneur en remportant ce tournoi devant la presse écrite privée. La cérémonie d’hommage a été ponctuée d’une séance d’aérobic au son de la guitare de David Solo, de prestations d’artistes (Wendaabo, Imilo Le Chanceux) mais surtout de témoignages et la diffusion d’anciens commentaires, reportages de Issaka Ouédraogo.

La famille de cette ancienne figure du journalisme sportif burkinabè a salué cet hommage par la voix de Hamado Ouédraogo. Selon ce dernier, l’acte posé par les journalistes est une action de solidarité mais aussi d’humanisme.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *