Le championnat national burkinabè de cyclisme 2015 s’est achevé en queue de poisson le dimanche 5 juillet 2015 sur l’avenue Charles de Gaulles de Ouagadougou avec la blessure grave à l’arrivée du championnat sortant Salfo Bikienga.

L'arrivée du championnat national de cyclisme a été marquée par la chute du champion sortant Salfo Bikienga

L’arrivée du championnat national de cyclisme a été marquée par la chute du champion sortant Salfo Bikienga

Salfo Bikienga, champion sortant du Burkina gravement blessé à l’arrivée du championnat national de cyclisme 2015. C’est l’image qu’ont gardé les amoureux de la petite reine ce dimanche 05 juillet 2015 sur l’avenue Charles de Gaules de Ouagadougou. Après plus de 4 heures de course sur l’axe Ouagadougou-Korsimoro-Ouagadougou, c’est au sprint que les ténors du vélo au Burkina Faso devaient régler la succession de Salfo Bikienga vainqueur de l’édition 2014.

Dans les 20 derniers mètres, Salfo Bikienga au coude à coude avec Rasmané Ouédraogo sur la bordure droite de la chaussé tente le forcing pour passer ce dernier. Il heurte le pavé séparant la chaussé de la piste cyclable et quitte la piste de course. En tentant de se revenir, le coureur de l’AS Bessel entre en collusion avec la partie tribune du car-podium sur lequel étaient assises les autorités en charge du sport et du cyclisme burkinabè. Sur son chemin, Salfo Bikienga heurte également un supporter assis à côté du car-podium: il s’agit de son frère Madi Bikienga.

Les soignants ont pris plusieurs minutes pour arrêter l'écoulement du sang de la tête de Salfo Bikienga

Les soignants ont pris plusieurs minutes pour arrêter l’écoulement du sang de la tête de Salfo Bikienga

 

Son vélo est cassé en deux. Le casque est brisé. Malgré la protection, le crane du champion sortant en télescopage avec le podium est gravement blessé. Il s’écroule, tente de se relever, retombe aussitôt ensanglanté. Sur son crâne, le sang coule à flot. La mâchoire est cassée.

Rapidement, les supporters s’attroupent autour de lui. Il faut la dextérité de la police pour permettre aux soigneurs d’apporter les premiers soins aux blessés.

Le constat: Malgré la casque qui le protégeait, le crâne de Salfo Bikienga est gravement blessé et ensanglanté. La mâchoire aussi est fracturé. Le vélo est cassé en deux tandis que le casque a volé en éclat. Certains ne retiennent pas leurs larmes lorsqu’ils s’approchent du blessé. “Ils l’ont tué, ils l’ont tué”, crie un supporter.

C’est une quarantaine de minutes plus tard que Salfo Bikienga est finalement évacué à l’hôpital par une ambulance. L’année dernière Salfo Bikienga avait chuté après la ligne d’arrivée et la blessure était sans conséquence.

Le casque de Salfo Bikienga s'est retrouvé en morceaux

Le casque de Salfo Bikienga s’est retrouvé en morceaux

Cette chute de Salfo Bikienga a enflammé l’esprit des supporters de l’AS Bessel qui accusent Rasmané Ouédraogo de l’avoir poussé. Ils refusent d’ailleurs que les résultats de la course soient proclamés. Les autorités avaient d’ailleurs quitté la tribune. Les curieux et quelques journalistes installés sur le podium sont chassés par ces mêmes supporters en colère.

Pourtant, le championnat national 2015 de cyclisme a bien commencé pour Salfo Bikienga et l’AS Bessel vainqueur du premier point chaud à Ziniaré lors de cette course de 165km courue en 4h23mn02 secondes soit une vitesse moyenne 37,637km/h. La température de 36 degrés et le mois de ramadan a peut-être réduit l’allure des coureurs.

Le velo de Salfo Bikienga ne peut plus servir pour des compétitions de cyclisme

Le velo de Salfo Bikienga ne peut plus servir pour des compétitions de cyclisme

Partis le matin aux environs de 7h20, c’est finalement aux environs de 11heures que les les 63 coureurs issus de 16 clubs sont arrivés sur l’avenue Charles de Gaules avec Aziz Balboné qui traverse la ligne en solo. Mais, il faut parcourir 5 tours de 4,400km sur l’avenue Charles de Gaulles soit 22km de plus pour être champion du Burkina.

Seydou Bamogo, l’un des coureurs burkinabè en forme, sociétaire de l’Association des jeunes coureurs de Koudougou (AJCK) s’impose au sprint devant son coéquipier Yacouba Yaméogo. Abdou Sokondo du Rail Club du Kadiogo (RCK) est 3ème. La 4ème place revient à Aziz Nikièma de l’Union Sportive des Forces Armées (USFA) alors que Rasmané Ouédraogo de Tan Aliz est 5ème.

Les supporters de l'AS Bessel ont empêché la proclamation des résultats

Les supporters de l’AS Bessel ont empêché la proclamation des résultats

Encadré: Bien avant, le championnat national des dames s’est disputé également sur l’avenue Charles de Gaulles. Après 22 km de course (5 tours de 4, km 400) la victoire est revenue Adjaratou Nignan. Elle est suivie d’Emilienne Sawadogo (2ème) et Zenabou Ouédraogo (3ème).

Tags

 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment