Championnat burkinabè de jeu de dame : Adama Koné champion pour la 7ème fois

281 0

Le championnat burkinabè de jeu de dame 2015 s’est disputé du 22 au 29 août 2015 à la maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou. Adama Koné s’est succédé à lui en remportant une nouvelle fois ce championnat après 9 tours de compétitions.

La famille du jeu de dame burkinabè a donné rendez-vous pour la prochaine saison
La famille du jeu de dame burkinabè a donné rendez-vous pour la prochaine saison

Adama Koné domine le jeu de dame au Burkina Faso. En 7 éditions du championnat national, celui qui est considéré comme le maitre au Burkina Faso en a remporté sept. Le septième sacre est intervenu le samedi 29 août 2015 à la Maison des jeunes et de la culture de Ouagadougou (MJCO). Le champion national s’est imposé lors du 9ème  tour dans la catégorie suprême dénommée « Nationale. Adama Koné devance Rahim Soré dit « dame Naaba » (le roi du jeu de dame) et Marc Tiéba (3ème). La révélation du championnat 2014 Jérôme Ouédraogo s’est classé 5ème.

Pour le vainqueur de cette édition Adama Koné, il faudrait mettre les moyens pour que les joueurs burkinabè puissent participer à beaucoup plus de compétitions internationales.

Le Président de la Fédération Burkinabè de jeu de dame Guibrine Sawadogo reconnait que les compétiteurs burkinabè manquent de compétitions faute de moyens financiers. Cependant, il a confié que des moyens sont mis en œuvre pour le développement de cette discipline à la base à travers les écoles et les universités mais aussi permettre à joueurs burkinabè de participer aux compétitions internationales.

Dans la catégorie Excellence, le correspondant de la deuxième division, le sacre est revenue à Mickael Kam victorieux après dix tours devant Abdoul Ouédraogo et Sayouba Kiema. Mahamadi Yigo est champion dans la catégorie honneur.

Le championnat 2015 a vu la participation du maitre international Mamoudou Moriko du Mali. Selon lui, le niveau général est bon. Il trouve que Adama Koné est champion dans la catégorie nationale grâce à l’expérience qu’il a sur les autres. « Lors de la confrontation entre Adama Koné et « dame naaba », j’ai vu que ce dernier avait la meilleure stratégie de jeu. Adama Koné a gagné par expérience. Si, j’avais par exemple la stratégie de jeu développé par « dame naaba », j’aurai battu Adama », a expliqué le maitre internationale Mamoudou Moriko. Pour lui, si les compétiteurs burkinabè bénéficient de plus de compétitions, ils pourront tutoyer les grands maitres d’autres pays.

Cependant, selon la fédération burkinabè, beaucoup de joueurs de dames sont analphabètes de sorte qu’ils n’arrivent pas à exploiter les documents mis à leur disposition pour se mettre à niveau sur le plan théorique.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *