La Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao a animé une conférence de presse le lundi 31 août 2015 pendant laquelle la structure est revenue sur sa participation au stage internationale au Vietnam et la crise qui mine le Vovinam Viet Vo Dao divisé en deux camps.

Le président de la Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao Fernand Ouédraogo (gauche) le stage au Vietnam permettra de mieux pratiquer la discipline

Le président de la Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao Fernand Ouédraogo (gauche) le stage au Vietnam permettra de mieux pratiquer la discipline

La Fédération burkinabè de vovinam viet vo dao est revenue enrichie de son expérience au Vietnam, pays d’origine de cet art martial. Celle-ci a participé à un stage international du 1er août au 16 août 2015. Ce stage ponctué de session de présentation de thèse de maîtres a permis au directeur technique de la Fédération Burkinabè de vovinam Viet Vo Dao Moussa Nassouri d’obtenir la ceinture noire 5ème dang.

Dans le souci de soutenir et encadrer les arts martiaux traditionnels vietnamiens, une structure mondiale a été mise en place à savoir la « Wolrd Federation of Vietnam Vocotruyen ». Le premier congrès constitutif a eu lieu le mardi 8 août 2015. Le Président de la Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao, également président de la fédération africaine cette structure en Afrique.

De retour au Burkina Faso, la Fédération Burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao compte mener des tourner dans les provinces afin de partager l’expérience.

Cependant, la famille du Vovinam Viet Vo Dao burkinabè entre deux camps. Celui de Fernand Ouédraogo et le camp de Apollinaire Ouédraogo de l’Amicale Tong Nooma. Chaque partie affirme appartenir à la source de la discipline et être affiliée à la « vraie » fédération mondiale. Comme il fallait s’y attendre, maitre Fernand Ouédraogo face à la pression estime que la vraie source est soutenue par l’Etat vietnamien  tandis que le camp de son adversaire est du côté de Ho Chi Min.

Les démarches pour réconcilier les deux camps n’ont pas encore n’ont pas encore abouti. Le ministère des Sports et des loisirs a rencontré le camp de Apollinaire Ouédraogo. Ces démarches devraient se poursuivent afin de réconcilier la famille du Vovinam car dans cette bataille  d’éléphants, ce sont les pratiques qui perdent.

Tags

 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment