Burkina Faso # Bénin (2-1) : Qualification dans la douleur

29 0

Les Étalons du Burkina se sont qualifiés pour les phases de poule des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018 en battant les Écureuils du Bénin sur la marque de 2 à 0 le mardi 17 novembre 2015 au Stade du 4 août de Ouagadougou en match retour de ces qualifications. Malgré la qualification, les Étalons n’ont toujours pas convaincu le public.

Maladroit au match aller, Bertrand Traoré (blanc) s'est racheté au Stade du 4 août de Ouagadougou
Maladroit au match aller, Bertrand Traoré (blanc) s’est racheté au Stade du 4 août de Ouagadougou

Les Étalons du Burkina devaient s’imposer pour se qualifier pour les phases de poules des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018. Ils l’ont fait. Jonathan Pitroipa sur penalty (17ème mn) et Bertrand Traoré (70ème mn) ont permis aux Étalons de se qualifier pour les phases de poules. Les Talons se sont surtout illustrés pendant les 20 premières minutes en imposant un pressing haut à l’équipe béninoise. Cette pendant cette phase de confiance de Charles Kaboré et ses coéquipiers que Jonathan Pitroipa est fauché dans la surface de réparation béninoise. Il se fait justice en transformant le penalty ouvrait ainsi le score (1-0).

Vainqueur 2 à 1 à domicile, les Ecureuils sentant l’élimination ferment les Etalons dans leur base. Ils assaillent le camp burkinabè mais les tentatives de Gounagbé, Joël, Dossou, Michael Poté sont mal exploités ou sont sauvés par le portier des Etalons Daouda Diakité. Bertrand Traoré se rachète de ses ratés au match aller en assurant la qualification burkinabè. Il inscrit le deuxième but après un slalom dans la défense béninoise avant de fusiller le gardien Fabien Farnolle (2-0).

Même s'ils sont qualifiés, les Etalons ont encore du travail à faire
Même s’ils sont qualifiés, les Etalons ont encore du travail à faire

Cette victoire permet aux poulains de Gernot Rohr d’arracher leur ticket pour les phases de poules de la Coupe du Monde Russie 2018.

Malgré tout, l’équipe burkinabè a une nouvelle fois déçu dans le jeu. Passées les 20 premières minutes, cette équipe burkinabè fatiguée, subissant le jeu qui a tenu tête à son homologue du Bénin. Sur le plan tactique, le sélectionneur Gernot Rohr semblait avoir du mal à lire le jeu de son adversaire et apporter les touches nécessaires pour permettre à ses joueurs de reprendre le jeu en main.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *