Qualification mondial 2018 : Les Écureuils font cher les Étalons (2-1)

24 0

Les Étalons du Burkina ont perdu (2-1) contre les Écureuils du Bénin ce jeudi 12 novembre 2015 au Stade de l’Amitié de Cotonou dans le cadre du tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018.

 

Les Étalons doivent concrétiser les occasions à domicile pour se qualifier pour les phases de poules
Les Étalons doivent concrétiser les occasions à domicile pour se qualifier aux phases de poules

Troisième défaite d’affiler pour les Étalons du Burkina. Battu 1 à 0 par l’Ouganda en match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015 et en amical par un score sévère contre le Mali, l’équipe de Gernot Rohr a, à nouveau, déçu en s’inclinant sur la marque de 2 à 1 ce jeudi 12 novembre 2015. Cette fois, c’est au tour préliminaire des qualifications de la Coupe du Monde Russie 2018.

Les remplaçants donnent la victoire au Bénin

Le danger béninois est venu du banc de touche pour l’équipe des Écureuils du Bénin. Entré à la place de Gestedé (blessé) à la 40ème minute, Frédéric Gounonggé, dans les arrêts de jeu, déborde sur le côté droit et entre dans la surface de réparation. Il est fauché par le capitaine des Étalons Charles Kaboré. L’arbitre Marocain n’hésite et siffle le penalty transformé par Stéphane Sessegnon (1-0). L’arbitre siffle immédiatement la fin du match.

Le deuxième but béninois viendra également par l’entremise d’un joueur du banc de touche. C’est encore un joueur du banc de touche qui va changer le jeu du côté béninois en deuxième mi-temps. Jodel Dossevi entré à la place de Mickael Poko (56ème mn) permet au Bénin d’accélérer le jeu et de désorganiser la défense burkinabè à travers des slaloms et dribbles. Sur une de ses accélérations, il tente une frappe repoussé par la défense burkinabè. Bello Batoundé à l’affut reprend d’une demi-volée pour battre Daouda Diakité (2-1).

 

Les Étalons du Burkina ont fait preuve de maladresse criarde face aux Écureuils du Bénin
Les Étalons du Burkina ont fait preuve de maladresse criarde face aux Écureuils du Bénin

Avant le deuxième but béninois, les Étalons ont vite réagi dès le retour des vestiaires. Prejuce Nakoulma profite d’une erreur d’un attaquant béninois qui voulait a manqué sa feinte de lui en récupérant le ballon. Il accélère entre dans la surface et loge le ballon au deuxième poteau pour égaliser (1-1) pour les Étalons.

Les Étalons dominateurs en première mi-temps

Et pourtant, les Étalons ont dominé la première période en prenant le match en main dès le coup d’envoi. Les Burkinabè affichent leur intention de vouloir marquer très rapidement. Il se procure d’ailleurs plusieurs occasions avec notamment Bertrand Traoré (14ème mn) reçoit une balle en profondeur. Il profite de l’hésitation de la défense béninoise et se retrouve face à face au portier béninois Fabien Farnolle qui enraye l’action de but. Il bénéficie à nouveau d’une action similaire (40ème mn) au cœur de la surface de réparation, il évite un tacle du béninois David Kiki mais retrouve mal n’arrive pas à se reprendre.

Jonathan Pitroipa à la plusieurs reprise en situation de hors lors suite à de longs ballons en profondeurs bénéficie également d’une situation favorable (17ème mn). Il n’a pas lucidité nécessaire de reprendre le ballon. Les Etalons ne peuvent s’en prendre à eux-même vu le nombre d’occasions ratées.

Un coaching perdant

L’entraîneur des Etalons Gernot Rohr a une nouvelle fois déçu dans son coaching. Malgré un bon début de match. Plusieurs joueurs comme Aristide Bancé, Préjuce Nakoulma, Jonathan Pitroipa auraient dû céder leur place. Il s’est d’ailleurs contenté d’un seul remplacement alors que ses joueurs étaient fatigués 15 minutes après la deuxième période. A contrario, son homologue du Bénin Oumar Tchomogo, ancien international béninois, a su faire revenir son équipe dans le jeu avec des remplaçant tels que Frédéric Gounongué et Jodel Dossevi qui ont permis d’accélère le jeu. En faisant entré des joueurs qui vont vite, il est passé du système 4-4-2 au 4-1-2-3. Les deux buts béninois sont d’ailleurs venus de ces deux joueurs. Les Etalons ont toutes les cartes en main pour se qualifier au match retour prévu au Stade du 4 août de Ouagadougou le mardi 17 novembre 2015.

Feuille de match

Composition Bénin : 1- Farnolle Fabien, 2-Seidou Baraze, 13- Kiki David, 56Salomon Junior, 3- Adenon Khaled, 14- Bello Batoundé, 4-Koukou Djiman, 17 Stéphane Sessegnon, 7 David Djigla (75ème Fadal Suanon), 9 Rudy Gestede (40ème mn Frédéric Gounonggé), 10 Poyo Mickael (56ème mn Jodel Dossevi)

Remplaçants : 6- Seibou Noma, 12 Eric Tossavi, 18 Fousseni Lazadi, 15 d’Almeida Sessi, 20 Jodel Dossevi, 11 ? Steeve Munié, 12 Frédéric Gounonggé, 19 Jacques Sessan, 16 Saturnin Allagbé, 22 Christophe Aifimi, 8- Fadal Suanon

Composition Burkina : 1 Daouda Diakité-, 2 Steeve Yago, 5 Mohamed Koffi, 18 Charles Kaboré (56ème mn Adama Guira), 4 Bakary Koné- Dakaridja Koné, 19 Bertrand Traoré, 11 Jonathan Pitroipa- 7 Prejuce Nakoulma, 15 Aristide Bancé

Remplaçants : 16 Abdoulaye Soulama, 3 Pierre Daila, 4 Paul Keba Koulibaly, 13 Narcisse Bambara, 12 Adama Guira, 10 Alain Traoré, 20 Issiaka Ouédraogo, 17 Ali Rabo, 21 Alassane Sango, 22 Banou Diawara, 9 Amed Touré, 23 Mohamed Bailou.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *