Steeve Yago : « honorer les couleurs de mon père était une fierté »

937 0

En difficulté avec Toulouse où il ne joue pratiquement plus, l’international burkinabè dans un entretien accordé à un média français est revenu sur son parcours avec son club actuel. Il s’est aussi prononcé sur son option de jouer avec le Burkina Faso le pays de son père, lui dont la mère est rwandaise.

Steeve Yago
Steeve Yago (photo TFC)

«Je pense que le match Sénégal-France en 2002 a été un déclic. Voir une équipe africaine à un tel niveau était juste incroyable à l’époque et pour rien te cacher l’Equipe de France en jeune ne m’a jamais appelé (rires). Donc le choix d’honorer les couleurs de mon père était une fierté pour moi», c’est par ces mots que le Burkinabè Steeve Yago a affirmé les sentiments qui l’ont guidé à jouer avec les Etalons du Burkina. Âgé de 23 ans, Steeve Yago connaît une saison difficile avec Toulouse classé 19ème avec 23 points en championnat.

Le Burkinabè n’a disputé que 11 matchs dont huit en tant que titulaire mais cela n’inquiète pas le défenseur central burkinabè. « On vit une saison difficile c’est vrai, maintenant au niveau des points à prendre nous ne sommes pas encore en Ligue 2 donc on va tout faire pour se maintenir», souligne Steeve Yago.

Steeve n’a pas de rêve

Toutefois, le Burkinabè ne se montre pas si ambitieux : « honnêtement je n’ai pas de rêve, pas d’envie de départ… Le fait de pouvoir vivre de ma passion est juste magnifique, je n’hésiterais pas à prolonger avec le TFC. C’est vrai que pour être ambitieux dans sa carrière, c’est toujours bien de se fixer de grands objectifs, donc pourquoi ne pas jouer un jour dans le championnat anglais ou italien ».

Pour être titulaire, Steeve Yago qui s’apprête à rejoindre les Étalons pour les matchs des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017 face à l’Ouganda à la fin du mois de mars relève qu’il doit continuer à se battre pour avoir une place de titulaire.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *