Le Burkinabè Harouna Ilboudo a remporté l’édition 2016 du tour cycliste international du Faso après les 10 étapes. Le Burkinabè a su résister à ses adversaires malgré une seconde de retard avec son poursuivant le Français Vincent Graczyk qui était à une seconde seulement du maillot jaune.

ilboudo-harouna-tour-du-faso

Personne n’aurait misé sur lui pour remporter l’édition 2016 du Tour du Faso face à des gros bras du cyclisme burkinabè comme Seydou Bamogo, Hamidou Yaméogo, exclu après la 2ème étape, Mathias Sorgo ou encore Salfo Yerbanga. Et pourtant, Harouna Ilboudo a déjoué tous les pronostics pour s’imposer à cette 29ème édition comme l’avait déjà fait Hamidou Zidwemba en 2011.

Cette victoire, s’est construite à partir de la 6ème étape où il a choppé le maillot jaune au Français Vincent Graczyk. Pour la dernière étape qui se disputait le dimanche 6 novembre 2016, les coureurs sont partis de Korsimoro pour Ouagadougou avec 61,4 km en plus d’un circuit fermé à l’intérieur de la ville de Ouagadougou pour un total de 102 km.

harouna-ilboudo-tour-du-faso-2016

Pour cette dernière étape, les Burkinabè refusent de se faire surprendre et le prennent les devants avec Seydou Bamogo qui remporte le 1er point chaud à Ziniaré devant l’Algérien Nassim Saidi, vainqueur la veille et le Français Claien Médéric.

L’Ivoirien Bamba Karamoko, également vainqueur d’une étape devance le Hollandais Florian Smits et l’Algérien Azzedine Lagab décidé à jouer aussi les premiers rôles lors de cette dernière étape, également la plus importante pour les coureurs. Les Burkinabè tiennent toujours et à 4 km de la fin, Harouna Ilboudo est toujours en course. Il lui fallait juste éviter une chute. Ce qu’il réussit avec succès.

harouna-ilboudo

Pour le prestige, trois coureurs se détachent pour le sprint final. C’est là que Azzedine Lagab fait parler sa puissance devant l’Ivoirien Karamoko Bamba et le Hollandais Florian Smits lors d’une arrivée groupée. Les autres poursuivants arrivent avec au moins 24 secondes de retard pour le Hollandais Martijn Knol et 25 secondes pour l’Erythréen Abraham Meron.

Au classement général, Harouna Ilboudo devance Vincent Graczyk à une seconde et Salomon Zemenfes (54secondes) alors que Seydou Bamogo est 4ème à 1mn26.

Au classement des meilleurs sprinteurs, Salomon Zemenfes est entête de l’Algérien Nassimi Saidi et son compatriote Yonathan Hailu.

L’une des vedettes de cette 29ème édition du Tour du Faso Salomon Zemenfes, vainqueur de quatre étapes, arrive 6ème. Azzedine Lagab a mis 2h32mn04 secondes pour parcourir les 102km avec une vitesse moyenne de 43,67km/h.

Harouna Ilboudo succède au palmarès au Marocain Moushine Lashaini vainqueur en 2015. Avant Ilboudo, Abdoul Aziz Nikièma (actuellement au Mali pour des questions militaires) l’avait remporté en 2013.

Tags

 
 

0 Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire